Un carnaval sous bonne garde pour 2018

Publié le 05/01/2018

Vu le contexte particulier du plan vigipirate en vigueur dans l’archipel et la réorganisation des soins depuis l’incendie du CHU , l’État, les maires et les organisateurs de manifestations carnavalesques travailleront en synergie afin de garantir une sécurité sans faille pour le carnaval .

Plus de 500 gendarmes et policiers seront déployés pour sécuriser les sites et les abords de la quarantaine de défilés prévus.

Le préfet appelle chacun à respecter les consignes de sécurité arrêtées par les maires et les organisateurs :

Durant les défilés :

Laisser libre les axes rouges, qui servent à la circulation des services de sécurité et de secours

Respecter les zones de stationnement prévues

Ne rien laisser dans les voitures qui pourrait attirer les convoitises

Respecter les consignes données par les organisateurs et les forces de l’ordre

Utilisation recommandée de timbales à la place des verres

Pas de pétards ni d’armes factices 

Pas de deux-roues dans les défilés

Pas de vente d’alcool sur la voie publique

les ventes en caddies sont interdites.

 

Et sur la route

Respecter les limitations de vitesse ; 

Porter un gilet réfléchissant et utiliser une lampe de poche, ou à défaut porter des vêtements clairs pour être mieux vu la nuit ;

Attacher la ceinture de sécurité à l’avant comme à l’arrière ; 

Mettre et attacher le casque pour les deux-roues motorisés, passagers y compris ;

Respecter les distances de sécurité entre les véhicules et les adapter au trafic et aux conditions météorologiques ;

Celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas ;

Adopter un comportement citoyen sur la route. 

 

Fernand SONOR, président de la fédération de carnaval de Basse-Terre nous fait le point sur la réunion qui s'est tenu vendredi 5 janvier à la préfecture :

 

 

 

La liberté à un prix. Votre soutien est indispensable. | AIDEZ-NOUS

 

 

Un carnaval sous bonne garde pour 2018.