SARGASSES - Josette BOREL-LINCERTIN s’alarme d’une situation de « non assistance à territoire en danger »

Publié le 15/05/2018

La Présidente du Conseil départemental de la Guadeloupe, Josette BOREL-LINCERTIN, sera à Paris du 15 au 18 mai 2018, où elle doit participer à des réunions de l’Assemblée des départements de France (ADF) autour de la réforme des finances locales.

Mais, au regard de l’aggravation de la crise consécutive aux arrivées massives d’algues sargasses sur les côtes de la Guadeloupe, la présidente du Département portera durant ces trois jours auprès des plus hautes autorités de l'Etat le cri d’alarme des élus et de la population qui estiment que la réponse du Gouvernement n’est toujours pas à la hauteur des enjeux. 

A l’ensemble des ministres sollicités (Premier ministre, Transition écologique et solidaire, Outre-mer),  elle dira que la situation relève aujourd’hui de la « non assistance à territoire en danger » face à une crise qui s’annonce durable et aux conséquences multiples sur la santé publique, sur l’éducation avec les fermetures d’établissements, sur l’économie et sur l’image de la Guadeloupe.

Josette BOREL-LINCERTIN défendra en outre sa proposition de tester dès la fin de ce mois, en situation réelle, un bateau-dragueur pour le ramassage en mer des algues avant leur échouage. Elle rappellera que ce sont les ramassages en mer qui doivent constituer la priorité de l’action de l’Etat.

A l’instar de la députée Hélène VAINQUEUR-CHRISTOPHE et des sénateurs Victoire JASMIN et Victorin LUREL, la présidente du Département apporte tout son appui à la motion adoptée par l’Association des maires de Guadeloupe. Aux côtés des parlementaires, elle reste mobilisée et active pour obtenir de l’Etat une réponse efficace et durable eu égard à son devoir inexorable de préservation des conditions de santé publique en Guadeloupe. 

La liberté à un prix. Votre soutien est indispensable. | AIDEZ-NOUS

 

 

 

 

 

SARGASSES - Josette BOREL-LINCERTIN s’alarme d’une situation de « non assistance à territoire en danger ».